Les clés de 23 logements remises en juin à Beaufort-en-Vallée, Mûrs-Erigné, Montreuil-Bellay et Le May-sur-Evre

Cinq appartements à Mûrs-Erigné

Situés rue des acacias, ils sont réalisés avec le concours d’A2RT, architecte à Écouflant.

L’implantation permet d’orienter et de favoriser l’aménagement des pièces de vie de chaque logement sur une loggia ou un balcon profitant de l’ensoleillement du sud. Les deux appartements de type II s’étendent sur 46m2 et les types III sur 65 m2.

L’organisation du stationnement est étudiée pour favoriser son intégration paysagère : chaque logement possède sa place de stationnement, isolé de la rue par un mur.

 
10072020
10072020
10072020

Six appartements en centre-ville à Beaufort-en-Vallée

Situés 3 rue de la Tête Noire, ils sont réalisés avec le concours du cabinet ESKISS Architectes (Angers).

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un réaménagement urbain. L’ancien bâtiment a été démoli en gardant la façade sur rue existante. Pensé dans le respect de l’échelle et du gabarit de la rue, l’immeuble propose une architecture en « U » sur trois niveaux desservis par un ascenseur.

Ces appartements de type III avec balcons s’étendent en moyenne sur 65 m² et sont destinés à des personnes âgées. En parallèle, 6 places de stationnements, dont 3 garages, sont proposées.

Le projet a été pensé en tenant compte des règlementations thermiques en vigueur.

Bien isolée, la résidence offre à ses locataires une facture énergétique allégée.

 
10072020
10072020

7 maisons à Montreuil-Bellay

Dans le cadre du renouvellement urbain, quartier de la Herse, lotissement Les Gémeaux, Maine-et-Loire Habitat a déconstruit 17 logements pour en reconstruire 27 individuels et intermédiaires.

L’opération s’est effectuée en deux phases avec le concours du cabinet d’architecture Grégoire.
La première phase, constituée de 12 logements, s’est achevée en juin 2018.
La seconde phase est constituée de 7 maisons (3 type III et 4 type IV) et 8 logements intermédiaires (type III).

Tout en limitant l’étalement urbain, ces constructions colorées aux toitures inversées se substituent à des logements obsolètes techniquement.

Proches des équipements publics, scolaires et sportifs, elles requalifient le quartier en le modernisant et en développant une offre de logement désormais en phase avec les besoins de nouvelles formes de familles (décohabitations, familles monoparentales…)

 
10072020

Cinq logements individuels au May-sur Evre


Situés ZAC de la Baronnerie, rue Geneviève de Galard, ils sont réalisés avec l’aménageur Alter et le concours de l’agence Grégoire architectes de Cholet.
Trois logements de type III s’étendent sur une surface de 65 m2 et deux type 4 sur 80 m2.
La composition architecturale propose un ensemble de volumes et de teintes sobres s’harmonisant avec le caractère du lotissement.

 
10072020

Contactez-nous

Envoyez-nous un mail